La Bourse saoudienne, 1ère à réagir après la dégradation des USA, perd 5,46%


RYAD - La Bourse saoudienne, la première place boursière mondiale à réagir à la dégradation de la note souveraine américaine, a perdu 5,46% samedi en clôture, dans un marché inquiet de cette décision sur les Etats-Unis et aussi affecté par la situation dans la zone euro.

Ouverte le samedi alors que les autres places financières sont fermées, la Bourse de Ryad, la plus importante du monde arabe, est la première à réagir à la décision historique, prise vendredi par l'agence de notation financière Standard et Poor's, d'abaisser la note souveraine des Etats-Unis.

A la clôture samedi, l'indice vedette Tadawul All-shares (TASI) a terminé à 6.073,44 points et la baisse a concerné toutes les valeurs de l'indice.

Le marché saoudien a réagi au coup de tonnerre créé par la décision de l'agence de notation financière Standard and Poor's (S&P) de priver les Etats-Unis de sa notation AAA attribuée à sa dette publique, pour la première fois de leur histoire.

La décision de S&P et les problèmes (de dette) en Europe (...) effrayent les investisseurs, a déclaré un analyste financier Abdulwahab Abou Dahesh.

Les actions des grandes banques ont perdu 4,7% (Al-Rajhi a cédé 5,2% et Samba Bank -6,98%). Celles des compagnies pétrochimiques ont reculé de 6,7% comme les actions du groupe Sabic (-5,54%). Les valeurs liées aux groupes de construction ont également abandonné 6,4%, tout comme celles du secteur des télécommunications avec les actions de STC, qui ont lâché 2,56% et celles de Zain KSA (-6,15%). Etihad Etisalat a aussi perdu 5,9%.

Les actions saoudiennes ont réagi à deux facteurs: les fortes pertes enregistrées sur les marchés financiers (ces derniers jours, NDLR), la baisse des cours pétroliers et la décision de S&P sur la dette américaine, a indiqué l'économiste Mohammed al-Omran dans un entretien à la chaîne de télévision Al-Arabiya.

(©AFP / 06 août 2011 16h44)