La Grèce lève 1,625 md d'euros à trois mois, taux stable à 4,56%


ATHENES - La Grèce a levé 1,625 milliard d'euros mardi en bons du Trésor à trois mois, à 4,56%, un taux stable par rapport à celui de la dernière adjudication du même type le 16 août (4,5%), a annoncé l'agence grecque de la gestion de dette publique (PDMA).

L'émission de bons du Trésor a été sursoucrite près de trois fois, avec une demande de 3,550 milliards d'euros pour 1,250 milliard proposé initialement. Lors de la précédente émission, pour 1,3 milliard d'euros, le taux s'était établi à 4,5%.

La Grèce, privée d'accès aux marchés d'obligations à long terme depuis le printemps 2010, dépend uniquement de la zone euro et du FMI pour financer le service de son énorme dette.

A court terme, elle poursuit les émissions à trois mois et six mois, pour lesquelles les investisseurs continuent d'acheter son papier sans prendre aucun risque, couverts par le parapluie de l'aide internationale.

En revanche, alors que les pressions spéculatives en zone euro se sont déplacées sur l'Italie avec l'abaissement mardi de la notation souveraine de l'Italie par Standard and Poor's, c'est l'Espagne qui a vu ses taux monter lors d'une adjudication de bons à 12 et 18 mois mardi.

L'Espagne a dû payer 3,591% pour les bons à 12 mois contre 3,335% le 16 août et 3,807% pour ceux à 18 mois contre 3,592%.

L'Espagne continue de souffrir de la méfiance générale des marchés envers les pays périphériques de la zone euro, dans un contexte de crise de la dette et d'absence d'avancées concrètes sur le dossier grec.

Pour la Grèce, sur les marchés long terme, les taux des obligations à 10 ans continuent à battre des records à la hausse, montrant l'anticipation des marchés d'une restructuration de la dette souveraine du pays.

(©AFP / 20 septembre 2011 13h06)