La Hongrie s'opposera à l'achat de terres agricoles par des étrangers


BUDAPEST - Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a annoncé qu'une nouvelle législation entrerait bientôt en vigueur visant à empêcher les étrangers d'acheter des terres agricoles en Hongrie.

Le Premier ministre, qui s'exprimait lors d'une réunion d'un mouvement de jeunes agriculteurs samedi, a précisé qu'une fois la législation en vigueur, les investisseurs étrangers ne pourraient plus acquérir des terres arables, assurant que des règles similaires s'appliquent dans des pays comme la France ou l'Autriche.

M. Orban a également annoncé son intention de moderniser le secteur agricole pour tourner la page de l'agriculture socialiste à l'occasion de ce congrès des jeunes adhérents de l'Association de l'agriculture hongroise qui se tenait à Cegel (65 km au sud de Budapest).

2013 amènera des changements dans l'agriculture hongroise tels qu'il n'y en a jamais eu dans les 50 à 100 dernières années, a-t-il ajouté.

M. Orban a précisé que la législation, en cours d'examen devant le Parlement, protégerait la terre cultivable des spéculateurs et banquiers et favoriserait la détention de terres par les petits et moyens exploitants agricoles au détriment des gros.

La loi va aussi permettre de récupérer des terrains volés par le biais de contrats d'achat douteux, selon le chef du gouvernement, qui a affirmé que les contrats litigieux seraient examinés et le cas échéant annulés.

Le gouvernement a également décidé de mettre en place une banque agricole publique pour les agriculteurs et de construire un nouveau réseau d'irrigation à l'échelle du pays, toujours selon le Premier ministre.

(©AFP / 14 octobre 2012 14h03)