La chasse bientôt interdite au Costa Rica, une première dans la région


SAN JOSE - Le Costa Rica s'apprête à interdire totalement la chasse sportive sur son territoire après le vote en première lecture par le Congrès d'un projet de loi en ce sens, ce qui ferait de ce pays d'Amérique centrale le premier à adopter une telle mesure sur le continent.

Mardi soir, les députés costariciens ont voté par une large majorité (41 sur 57) en faveur de cette réforme de la Loi de la vie forestière issue d'une initiative populaire.

Une deuxième lecture assortie d'un second vote qui ne devrait être qu'une formalité est prévue jeudi avant la promulgation définitive du texte par la présidente Laura Chinchilla.

La chasse sportive est totalement interdite, seule la chasse de contrôle (des espèces pour la stabilisation de l'écosystème) et la chasse de subsistance seront permises, souligne le nouveau projet de loi, qui ne concerne pas la pêche sportive ou artisanale.

La réforme prévoit des amendes allant jusqu'à 1,5 million de colons (3.000 dollars) pour les braconniers et de jusqu'à 900.000 colons (quelque 2.000 dollars) pour les coupables de trafic d'animaux chassés.

Ce projet de loi, présenté aux députés en vertu d'un système d'initiative populaire mis en place depuis 2005, avait recueilli l'aval de 177.000 citoyens mobilisés par l'Association pour la préservation de la flore et la faune sylvestres (Apreflofas).

Si elle est validée en seconde lecture, cette loi sera la première issue de ce processus populaire à entrer en vigueur.

Je félicite les députés d'être parvenus à un accord raisonnable, sans transiger sur la protection des espèces animales avec l'approbation de la Loi de la vie forestière, a réagi la présidente Laura Chinchilla.

Considéré comme un pays vert, le Costa Rica accueille chaque année plus de deux millions de touristes attirés par les plages, les réserves biologiques et les forêts tropicales de ce pays d'Amérique centrale. Un quart de son territoire est composé de zones protégées.

Cette loi vise principalement à juguler la chasse aux panthères, jaguars et autres cerfs encore pratiquée dans certaines zones, au grand dam de la majorité des habitants et des associations de protection de l'environnement.

Dans les autres pays du continent, la chasse est partout autorisée et généralement réglementée.

(©AFP / 03 octobre 2012 22h03)