La filière éolienne lance un nouveau SOS, face à la chute des raccordements


PARIS - Les professionnels de l'éolien ont lancé mardi un nouvel appel à l'aide au gouvernement, par la voix du Syndicat des énergies renouvelables (SER), qui juge la filière plus que jamais en danger, vu la chute au 1er semestre des raccordements d'éoliennes au réseau électrique.

Les chiffres, publiés la semaine dernière par ERDF (filiale d'EDF qui gère la distribution d'électricité, ndlr), confirment le constat des professionnels de la filière éolienne sur le terrain : un ralentissement inquiétant du nombre de parcs éoliens raccordés au réseau électrique, a déploré le SER dans un communiqué.

En effet, seuls 215 mégawatts éoliens ont été mis en service durant le premier semestre 2012, contre 340 mégawatts un an plus tôt, et ce alors que 2011 constituait déjà une année très décevante pour le secteur, constate le syndicat, qui regroupe les professionnels des énergies renouvelables (éolien, solaire, biomasse...).

Face à cette situation très préoccupante, il est de la responsabilité des pouvoirs publics de prendre des mesures d'urgence visant à alléger le cadre réglementaire, réduire les contraintes qui pèsent sur les infrastructures de réseau et à sécuriser le cadre économique, a estimé le président de l'organisation, Jean-Louis Bal.

La filière avait déjà réclamé, début juillet, des mesures d'urgence face à la baisse des nouvelles installations à l'oeuvre depuis deux ans. Le secteur a de plus été déstabilisé par la remise en cause des contrats de tarifs d'achat de l'électricité d'origine éolienne par le Conseil d'Etat, à la suite d'une plainte des anti-éoliens en mai dernier.

Le gouvernement avait en juin assuré la filière de son soutien et promis de veiller à ce qu'elle ne pâtisse pas de la décision du Conseil d'Etat.

Le SER regroupe plus de 500 adhérents et représente un secteur de plus de 11.000 emplois ainsi qu'un chiffre d'affaires de 10 milliards d'euros pour l'ensemble des filières regroupant outre l'éolien, la biomasse, le bois, les biocarburants, les énergies marines, la géothermie, l'hydroélectricité, les pompes à chaleur, le solaire photovoltaïque, thermique et thermodynamique.

(©AFP / 28 août 2012 18h09)