La mer de Chine méridionale, une autoroute maritime riche en hydrocarbures


NUSA DUA (Indonésie) - La mer de Chine méridionale, dont Pékin et les autres Etats riverains se disputent la souveraineté, est un carrefour stratégique pour le commerce international et l'enjeu de rivalités féroces pour les réserves de pétrole et de gaz qu'elle est censée receler.

La Chine revendique la totalité de cette mer et de ses archipels, les Spratleys et les Paracels, situés sur les grandes voies maritimes empruntées par les cargos, entre l'Asie du Sud-Est et l'Europe ou le Moyen-Orient.

Entre un tiers et la moitié du trafic mondial de marchandises par voie maritime, selon les sources, y transite, ainsi que la moitié du transport d'hydrocarbures. Elle recèlerait par ailleurs d'importantes réserves de brut et de gaz: 7 milliards de barils prouvés et 28 milliards estimés, selon l'Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS) .

Les compagnies Exxon Mobile (Etats-Unis), Gazprom (Russie) et Total (France) sont présentes dans la région. Exxon a annoncé avoir trouvé du pétrole au large de Da Nang, au Vietnam, à l'ouest des Paracels.

La mer de Chine méridionale, qui s'étend sur 3 millions de km2, est bordée au nord par la Chine et Taïwan, à l'est par les Philippines, au sud par Bornéo et à l'ouest par le Vietnam.

La Chine et Taïwan revendiquent la totalité des centaines d'îlots, inhabités pour la plupart et de taille réduite (quelques kilomètres carrés). Le Vietnam, la Malaisie, Brunei et les Philippines ont des prétentions sur une partie seulement de la région.

Les Etats-Unis redoutent quant à eux des freins à la libre navigation. Washington a annoncé mercredi le déploiement de 250 soldats à Darwin, dans le nord de l'Australie, provoquant une réaction de méfiance de Pékin.

Hanoï et Manille dénoncent le harcèlement régulier par la marine chinoise de leurs flottes de pêche, dans ces eaux très poissonneuses, et accusent Pékin d'actes de sabotage contre des installations pétrolières.

La Chine et le Vietnam ont connu plusieurs incidents au printemps, impliquant des navires civils ou militaires, et provoquant à Hanoï et à Ho Chi Minh-Ville (sud) une série de manifestations nationalistes.

Une courte bataille navale opposant les deux pays en 1998 à propos d'un des îlots avait fait 50 morts parmi les marins vietnamiens.

EXXONMOBIL

GAZPROM

TOTAL

(©AFP / 17 novembre 2011 15h10)

News les plus lues