Le fabricant de panneaux solaires Photowatt placé en redressement judiciaire


Grenoble - Le pionnier français de l'énergie solaire Photowatt, en grave difficulté financière, a été placé en redressement judiciaire mardi par le tribunal de commerce de Vienne, a-t-on appris auprès de la société et des syndicats.

Me Eric Bauland, du cabinet Bauland, Gladel et Martinez, a été nommé administrateur judiciaire avec une période d'observation de 6 mois, selon un porte-parole de Photowatt.

Le temps est à la recherche d'un repreneur. C'est désormais ce qui va occuper le management et l'administrateur judiciaire, a indiqué ce porte-parole à l'AFP.

Fondé en 1979 à Caen, Photowatt appartient au groupe canadien Automation Tooling Systems (ATS). La société emploie 442 personnes à Bourgoin-Jallieu (Isère).

Pionnier de l'énergie solaire en France, le groupe avait déposé le bilan vendredi dernier en se disant confronté à une surproduction mondiale impactant les prix et à un resserrement de ses marchés en France.

Fin octobre, il avait annoncé un projet de chômage partiel de deux mois afin de réduire ses stocks en diminuant sa production de moitié.

L'Etat voulait créer une filière photovoltaïque, on est la seule usine en France, ça serait bien qu'il nous aide un peu, a réagi Philippe Miklou, délégué syndical FO.

Photowatt a réalisé en 2010 un chiffre d'affaires de 160 millions d'euros avec des pertes importantes, a indiqué le porte-parole de la société sans plus de précision.

(©AFP / 08 novembre 2011 12h30)