Le ministère de la santé favorable à l'étude d'un médicament dérivé du cannabis par l'ANSM


PARIS (France) - La ministre de la Santé, Marisol Touraine, souhaite que l'agence du médicament (ANSM) puisse étudier le dossier d'un médicament à base de dérivés du cannabis, le Sativex, déjà disponible dans la plupart des pays européens pour soulager certains patients atteints de sclérose en plaques, a indiqué mercredi son ministère à l'AFP.

L'indication thérapeutique de ce spray concerne des douleurs et contractures sévères et résistantes (aux autres traitements, ndlr) de certains patients atteints de sclérose en plaques (SEP), précise-t-on de même source.

Néanmoins pour qu'un dossier de demande d'autorisation de mise sur le marché (AMM) puisse être déposé auprès de l'Agence nationale de sécurité du médicament, la modification d'un décret qui interdit l'uilisation des dérivés de cannabis à visée thérapeutique est nécessaire, explique-t-on au ministère.

Mais ce sera à l'ANSM d'étudier la validité de ce dossier (ndlr : efficacité, effets indésirables...), poursuit le ministère sans préjuger de la décision finale.

Il s'agit là d'un médicament et la ministre rappelle à nouveau sa plus ferme opposition à la dépénalisation du cannabis, souligne-t-on encore au ministère, alors que le magazine Valeurs actuelles, qui fait état de cette démarche sur le cannabis médical cite Serge Lebigot président de l'association des Parents contre la drogue pour qui la mise sur le marché du cannabis à but thérapeutique n'est que la première étape vers la dépénalisation.

Le Sativex des laboratoires Bayer est notamment disponible en Grande-Bretagne et au Canada où il est également utilisé dans des formes avancées de cancer.

(©AFP / 27 février 2013 22h32)

News les plus lues