Le président chinois est au Congo, dernière étape de sa tournée africaine


BRAZZAVILLE (Congo) - Le nouveau chef de l'Etat chinois Xi Jinping est arrivé vendredi midi à Brazzaville, pour la première visite d'un président chinois au Congo et l'ultime étape d'une tournée en Afrique essentiellement économique, qui l'a mené en Tanzanie et en Afrique du Sud.

Le président Xi a été accueilli à sa descente d'avion par son homologue congolais Denis Sassou Nguesso. Cette visite est la première d'un président chinois en République du Congo, ancienne colonie française riche en pétrole et qui compte 4 millions d'habitants.

A la sortie de l'aéroport, plusieurs milliers de personnes dansaient sous un soleil accablant, en arborant tee-shirts à l'effigie de chacun des deux présidents et drapeaux congolais et chinois. Des écrans géants avaient été installés devant l'ambassade de Chine, située non loin de l'aéroport, pour permettre au public de suivre la cérémonie en direct.

Je vais rencontrer le président Denis Sassou Nguesso et échanger avec lui sur le développement des liens bilatéraux, a notamment déclaré Xi Jinping selon l'agence chinoise Xinhua. Il a aussi, selon la même source, exprimé son envie d'approfondir l'amitié sino-congolaise, de promouvoir les échanges et la coopération dans tous les secteurs.

Dans l'après-midi, des responsables congolais et chinois ont, en présence de Denis Sassou Nguesso et Xi Jinping, conclu onze accords de plusieurs millions d'euros dans les secteurs de la coopération, l'économie, la communication, les infrastructures et de la banque, selon un document officiel reçu à l'AFP.

Ces accords s'ajoutent à ceux déjà en cours, comme le financement de plus de 500 kilomètres de route entre Brazzaville et Pointe-Noire (capitale économique) et la construction de nouveaux quartiers - accords dont le coût est estimé à plusieurs milliards de dollars.

En fin d'après-midi, Xi Jinping devrait s'adresser au parlement congolais en fin d'après-midi. Avant de repartir samedi midi pour Pékin, il inaugurera un hôpital et une bibliothèque.

Revenu au pouvoir par les armes en 1997 après l'avoir assuré de 1978 à 1992, Denis Sassou Nguesso, qui aura 70 ans cette année, a été élu en 2002 et réélu en 2009 pour un deuxième septennat.

Officiellement, la France - dont l'aide a atteint plus de 24 millions d'euros en 2011 - reste le premier partenaire économique et financier du Congo: les exportations françaises ont atteint 590 millions d'euros en 2012 et la plus grande partie du pétrole est extraite par le groupe français Total.

Mais ces dernières années, la Chine, devenue première consommatrice du bois congolais, a renforcé son partenariat avec le Congo. Elle a entre autres construit un hôpital dans le sud de la capitale et étendu l'aéroport de Pointe-Noire, épicentre de l'activité pétrolière qui rapporte 5 milliards d'euros par an au pays mais dont 70% des habitants vivent sous le seuil de pauvreté.

Elle a aussi bâti le très moderne aéroport Maya Maya ainsi que le barrage d'Imboulou, à 260 kilomètres au nord de Brazzaville, le plus grand du pays.

Premier partenaire commercial de l'Afrique

Auparavant, en Afrique du Sud, le président chinois avait participé au sommet des grands pays émergents dits Brics - Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud - après avoir rencontré à Pretoria le président sud-africain Jacob Zuma.

Ce dernier a affirmé qu'il voyait les succès de la Chine comme une source d'espoir et d'inspiration. Nous nous voyons mutuellement comme une priorité... et comme une opportunité pour notre propre développement, lui a fait écho M. Xi.

Lundi en Tanzanie Xi avait célébré l'amitié sincère entre son pays et l'Afrique, et promis un renforcement de leurs relations. Il a invité le reste du monde à prendre exemple sur la Chine et à respecter l'indépendance et la dignité de ce continent à la croissance économique impressionnante.

La Chine est devenue depuis 2009 le premier partenaire commercial de l'Afrique. Xi a assuré que les relations Chine-Afrique allaient s'intensifier sous sa présidence, rappelant que les échanges commerciaux entre les deux partenaires s'étaient élevés l'an dernier à 200 milliards de dollars.

La Chine va continuer à étendre ses investissements et poursuivre sa coopération avec l'Afrique, conformément à son engagement de fournir 20 milliards de dollars de crédits aux pays africains entre 2013 et 2015, a dit Xi Jinping, investi mi-mars comme président de la République populaire de Chine après avoir pris les rênes du Parti communiste en novembre.

(©AFP / 29 mars 2013 17h40)