Le train de déchets nucléaires allemands a quitté Rémilly pour Forbach


REmilly (Moselle) - Le dernier convoi ferroviaire de déchets hautement radioactifs à destination de l'Allemagne a quitté vendredi la gare de Rémilly (Moselle) en direction de Forbach où il passera la frontière allemande, a constaté un journaliste de l'AFP.

Comptant 11 wagons de déchets nucléaires vitrifiés à destination de Gorleben (nord de l'Allemagne), le train avait quitté Valognes (Manche) mercredi et était immobilisé à Rémilly depuis jeudi matin.

Un important dispositif policier était déployé depuis jeudi autour de la commune de Rémilly et des voies où stationnait le train. Pendant la nuit, une soixantaine de policiers allemands sont montés à bord pour rejoindre une escorte conséquente de policiers français, a expliqué à l'AFP le porte-parole du ministère français de l'Intérieur, Pierre-Henry Brandet. Le changement de locomotive a également été effectué à Rémilly, a-t-il ajouté.

Environ 2.000 policiers et gendarmes sont mobilisés pour assurer la sécurité du convoi sur la partie française - dont une compagnie de CRS (80 hommes) et un groupe du Raid à bord du train. L'Allemagne a déployé de son côté 19.000 hommes.

Le collectif antinucléaire allemand SüdBlockade a pour sa part appelé vendredi matin à une manifestation à Spire (sud-ouest de l'Allemagne).

Jeudi soir, 500 à 600 militants antinucléaires ont manifesté à environ 20 km à l'ouest de Gorleben et la police a eu recours à des gaz lacrymogènes et au canon à eau pour les disperser, a indiqué la police.

(©AFP / 25 novembre 2011 09h52)