Les Français ne veulent vraiment pas du gaz de schiste, selon un sondage


PARIS - Les Français veulent à une très forte majorité que l'on développe en priorité les énergies renouvelables, très peu d'entre eux souhaitant un développement du nucléaire et encore moins des gaz de schiste, selon un sondage BVA réalisé à la demande de l'ONG Agir pour l'Environnement.

Ce sondage a été réalisé par téléphone les 7 et 8 septembre auprès de 967 personnes, choisies selon la méthode des quotas.

82% des personnes interrogées souhaitent qu'on développe en priorité les énergies renouvelables (89% chez les moins de 25 ans), 13% le nucléaire (16% chez les hommes, 10% chez les femmes), et 3% les gaz de schiste (1% chez les moins de 25 ans).

Ces résultats illustrent parfaitement la fracture existant entre des responsables politiques sous l'influence du lobby nucléaire et qui n'hésitent pas à en faire la promotion, contre vents et marées, et des citoyens qui régulièrement expriment leur souhait d'un avenir énergétique reposant majoritairement sur les renouvelables et la sobriété énergétique, estime Agir pour l'environnement dans un communiqué.

Des mesures d'urgence en faveur de l'éolien et du solaire photovoltaïque doivent être prises immédiatement, estime l'ONG, à quelques heures de l'ouverture de la conférence environnementale.

(©AFP / 13 septembre 2012 19h40)