Les Hongkongais aux urnes pour des législatives cruciales


HONG KONG (Chine) - Les Hongkongais ont commencé à voter dimanche matin pour des élections législatives considérées comme un test crucial pour le gouvernement soutenu par Pékin, alors que les appels à une vraie démocratie se multiplient et que le désenchantement envers la Chine s'accentue.

Environ 3,5 millions de personnes sont appelées aux urnes, après des semaines de protestation contre un projet de loi visant à introduire des cours de patriotisme chinois dans les écoles. Le gouvernement a fait volte-face samedi et annoncé qu'il y renonçait.

Les bureaux de vote ont ouvert à 7H30 heure locale (23H30 GMT samedi) et fermeront à 22H30, les résultats n'étant pas attendus avant lundi.

La nouvelle législature pourrait mener à la mise en place du suffrage universel en 2017 pour le poste de chef de l'exécutif et d'ici 2020 pour le parlement.

Pour la première fois depuis le retour de Hong Kong à la Chine en 1997, plus de la moitié des membres du conseil législatif, désigné pour quatre ans, est élue au suffrage direct. Les autres membres sont désignés par un double système de grands électeurs - majoritairement favorables à Pékin.

Le conseil législatif hongkongais va voir le nombre de ses représentants porté à 70, soit dix de plus qu'en 2008. Quarante sont soumis au suffrage direct.

L'enjeu pour les démocrates est, au minimum, de maintenir le rapport de force afin de peser de tout leur poids sur la Chine pour qu'elle tienne son engagement d'instaurer au prochain scrutin le suffrage universel direct.

Si les pan-démocrates sont capables de rassembler la moitié des 70 sièges, ils auront le soutien nécessaire pour permettre l'avènement du suffrage universel en 2017, estime ainsi le politologue hongkongais Willy Lam.

Si en revanche ils font moins bien, ils ne pourront empêcher que l'establishment pro-chinois impose des lois anti-démocratiques, prévient-il.

(©AFP / 09 septembre 2012 04h09)