Les émissions de gaz à effet de serre de l'Allemagne ont augmenté en 2012


BERLIN - Les émissions de gaz à effet de serre de l'Allemagne ont augmenté en 2012, le pays ayant brûlé plus de charbon et de gaz pour produire de l'électricité, en attendant la montée en puissance des énergies renouvelables qui doivent compenser l'arrêt de réacteurs nucléaires.

Les émissions de gaz à effet de serre ont légèrement augmenté en 2012 de 1,6%, a indiqué lundi l'Agence fédérale de l'environnement (UBA) dans un communiqué.

L'Allemagne a ainsi émis l'équivalent de 931 millions de tonnes de dioxyde de carbone, soit 14 millions de tonnes de plus que l'année précédente.

L'UBA explique cela par le fait que plus de charbon et de houille ont été brûlés pour produire de l'électricité et que le gaz a été davantage utilisé pour le chauffage des habitations.

La montée en puissance des énergies renouvelables a toutefois limité l'augmentation des émissions, a souligné l'agence.

A la suite de la catastrophe nucléaire de Fukushima en 2011, l'Allemagne a décidé de renoncer au nucléaire d'ici 2022, avec la volonté de se positionner comme pionnier au niveau mondial en matière d'énergies renouvelables.

On a certes évité une vive hausse des émissions de gaz à effet de serre en raison de la sortie du nucléaire, car avant tout l'essor des énergies renouvelables a permis de compenser. Cependant, je m'inquiète d'une tendance à de nouveau utiliser davantage de charbon pour produire de l'électricité, a déclaré Jochen Flasbarth, président de l'UBA, cité dans un communiqué.

Malgré cette progression des émissions en 2012, l'Allemagne souligne qu'elle dépasse largement les objectifs du protocole de Kyoto, puisqu'en comparaison avec 1990, elle a réduit ses émissions de 25,5%.

(©AFP / 25 février 2013 16h20)