Les parcs nationaux en grève jeudi pour alerter sur leur manque de moyens


PARIS - Les agents des parcs nationaux sont appelés à la grève jeudi sur l'ensemble du territoire pour alerter notamment sur leur manque de moyen alors que de nouvelles missions leur sont confiées, selon le syndicat SNE-FSU à l'origine du mouvement.

Selon Etienne Farand, un des responsables du syndicat majoritaire, quelque 850 agents sont concernés par le mouvement qui va toucher les 10 parcs nationaux du pays (Calanques, Cévennes, Ecrins, Guadeloupe, Guyane, Mercantour, Port-Cros, Pyrénées, Réunion, Vanoise) et l'établissement Parcs nationaux de France, tous étant des établissements publics qui dépendent du ministère de l'Ecologie.

L'impact du mouvement sera essentiellement symbolique, a indiqué M. Farand, surtout parce qu'à cette époque, il y a peu de fréquentation dans les coeurs de parcs.

Le syndicaliste a expliqué à l'AFP que le mouvement de protestation est lié à une dégradation permanente des établissements: de leurs moyens de fonctionnement et de leurs objectifs, alors que les missions se sont accrues à la suite d'une réforme de 2006, qui visait à associer davantage les communes proches à la gestion des parcs.

Comme dans toute l'administration, on subit des coupes de budget et des pertes de poste. Pour les trois ans qui viennent, on doit perdre 70 postes, a-t-il indiqué.

Selon le SNE-FSU, depuis 2010, les parcs ont perdu 7% de leurs personnels et plus de 10% des personnels auront disparu en 2015.

Les personnels des parcs entendent signifier qu'ils en ont assez de subir l'injonction paradoxale +faire plus avec moins+, indique le syndicat.

Comment réaliser les nouvelles missions de développement durable et continuer à assurer correctement leurs missions +socle+ (protection, connaissance du patrimoine, animation et communication, travaux et aides locales) avec moins de moyens?, s'interroge le SNE-FSU.

Le syndicat a par ailleurs lancé une pétition (Les parcs nationaux français sont en danger sur mesopinions.com), qui a recueilli plus de 9.000 signatures en moins de deux semaines.

Dans un communiqué, l'organisation de défense de l'environnement France nature environnement (FNE) s'est alarmée mercredi de la tension actuelle autour des parcs nationaux, outil emblématique de préservation de la diversité biologique.

L'organisation dit attendre de l'Etat qu'il réaffirme leurs missions fondatrices, leur donne les moyens de les mener à bien et rééquilibre leur gouvernance.

Les parcs nationaux, qui s'apprêtent à fêter leur cinquantenaire, couvrent près de 9,5% du territoire français (60.728 km2). Ils attirent chaque année plus de 8,5 millions de visiteurs.

(©AFP / 14 novembre 2012 19h52)