Linky: 3 millions de compteurs intelligents installés d'ici 2016


PARIS - Un appel d'offres sera lancé cet été pour installer 3 millions de nouveaux compteurs électriques intelligents Linky en France d'ici 2016, a annoncé mardi Jean-Marc Ayrault.

Le Premier ministre a par ailleurs confirmé l'objectif de remplacer tous les compteurs actuels, soit 35 millions d'unités, à horizon 2020, pour une enveloppe globale de 5 milliards d'euros.

Trois millions de compteurs Linky seront installés par ERDF d'ici 2016, et tous les logements en seront équipés d'ici 2020, a déclaré Jean-Marc Ayrault lors de la présentation d'un nouveau plan d'investissement public à l'université parisienne Pierre et Marie Curie.

Le gros des compteurs sera donc installé vers la fin de la décennie, alors que le précédent exécutif avait visé un déploiement complet entre 2013 et 2018, avant que le dossier ne s'enlise sur des questions de financement.

La première phase des 3 millions de compteurs, un investissement qui avoisine les 500 millions d'euros, sera avancée sur fonds propres par EDF, a-t-on appris auprès de Matignon.

La deuxième phase, la plus importante, suivra ensuite, avec un appareil légèrement perfectionné.

Le consommateur n'aura rien à payer, EDF assurant les dépenses.

EDF confirme que le financement de Linky sera assuré par ses fonds propres, sans aucun impact pour le consommateur, a indiqué le géant français de l'électricité dans un courriel à l'AFP.

Le financement devrait être assuré par un mécanisme de compensation via le Turpe, le sous-tarif de l'électricité qui finance les réseaux électriques et la distribution, a-t-on appris auprès de Matignon.

Le tarif n'augmentera pas, mais il permettra à ERDF de récupérer une partie des gains réalisés par les économies que généreront Linky, a-t-on précisé.

Ce système permet un financement neutre et indolore pour le consommateur et cela signifie que que c'est ERDF qui prend le risque, a fait valoir le cabinet du Premier ministre.

Ce compteur fluo, qui affiche notamment la consommation électrique et permet de la relever à distance, doit aussi permettre au consommateur de faire des économies en surveillant mieux sa consommation de courant.

Il facilitera la vie des utilisateurs, grâce au relevé à distance. Il les aidera à maîtriser leur consommation d'électricité, en les informant mieux, et il permettra le développement de nouveaux services, comme le pilotage automatique des appareils électriques du foyer, a résumé M. Ayrault mardi.

Au total, ERDF table sur 10.000 créations d'emplois, dont 5.000 pour la pose. Le compteur, qui coûte environ 30 euros en lui-même et près de 120 euros pour sa pose, a déjà été testé en 2010-2011 par 270.000 foyers, en Touraine notamment.

Après l'enlisement du dossier peu avant la présidentielle, l'ex-ministre de l'Energie Delphine Batho avait relancé le déploiement du compteur Linky en octobre dernier.

Les résultats de l'appel d'offres sont attendus en 2014. Des groupes comme Landis+Gyr (filiale de Toshiba) et le français Itron sont depuis longtemps sur les rangs.

map/bpi/nas

EDF

TOSHIBA

(©AFP / 09 juillet 2013 18h58)