Mali: Paris suspend sa coopération, appelle au respect du président


PARIS - La France suspend sa coopération avec le Mali et appelle au respect du président Amadou Toumani Touré, a déclaré jeudi le chef de la diplomatie française, Alain Juppé, qui a une nouvelle fois condamné le coup d'Etat militaire.

La France suspend toutes ses coopérations régaliennes avec le Mali. Nous maintenons notre aide en faveur de la population, en particulier l'aide alimentaire, et nous poursuivons notre action dans la lutte contre le terrorisme, a déclaré le ministre dans une déclaration écrite.

Le ministère a ensuite précisé que tous les aspects politiques, économiques et militaires étaient concernés par la suspension, mais que les activités de l'ambassade de France étaient maintenues à Bamako, même si les échanges politiques étaient gelés.

Alain Juppé a exprimé sa très vive préoccupation à la suite du coup d'État qui vient de se produire au Mali.

La France appelle au rétablissement de la Constitution et des institutions, au respect des libertés et des droits fondamentaux et tout particulièrement de la personne du président M. Amadou Toumani Touré, a-t-il ajouté.

Dans la matinée, le ministre français avait indiqué n'avoir pas d'indications sur le sort du président, qui serait dans un lieu sûr, selon un militaire malien loyaliste.

Nous appelons au respect de l'intégrité physique du président Amadou Toumani Touré comme de l'ensemble des personnes retenues qui doivent être libérées, a insisté lors d'un point-presse le porte-parole adjoint du ministère français des Affaires étrangères, Romain Nadal.

Selon une source militaire loyaliste et un membre de son entourage, le président Touré est à Bamako, dans un camp militaire, entouré de soldats loyalistes de sa garde présidentielle.

La France appelle enfin au maintien du calendrier électoral, a précisé Alain Juppé, qui avait demandé dans la matinée que les élections prévues cette année se tiennent au plus vite.

Le Mali, ancienne colonie française, devait tenir cette année un scrutin présidentiel dont le premier tour était prévu le 29 avril.

(©AFP / 22 mars 2012 13h33)

News les plus lues