Manifestation de végétariens contre la viande dans les cantines scolaires


PARIS - Une vingtaine de végétariens se sont rassemblés mercredi devant la Direction générale de l'alimentation à Paris, pour réclamer l'abrogation d'un décret prévoyant que les cantines scolaires servent de la viande ce qui, selon eux, viole la liberté de conscience de certains usagers, a constaté l'AFP.

Nous demandons le respect de la liberté de conscience, c'est-à-dire d'avoir le droit d'avoir des repas végétariens et végétaliens, que ce soit pour des raisons éthiques vis-à-vis des animaux ou religieuses, a dit à l'AFP Brigitte Gothière, porte-parole de l'association de protection des animaux L214 et de l'Initiative citoyenne pour les droits des végétariens.

Elle a dénoncé le lobby des filières bovine, des produits tripiers et des produits laitiers sur le ministère de l'Agriculture.

Il n'est pas normal que le gouvernement interdise aux mairies de proposer des menus végétariens, comme le font Strasbourg et Marseille, a ajouté Brigitte Gothière.

Ils scandaient Non au décret restauration scolaire ou encore Elevage industriel, on n'en veut pas, et brandissaient des affichettes Produit laitier obligatoire à chaque repas = intoxication nutritionnelle.

Sylvain de Smet, conseiller régional Ile-de-France (Europe Ecologie-Les Verts), était venu les soutenir. Personnellement, je ne suis pas végétarien mais je trouve le décret complètement absurde, a-t-il dit à l'AFP, dénonçant l'encouragement à l'élevage intensif et son impact écologique.

Il faut aussi respecter les convictions religieuses des juifs et des musulmans pour qui les repas végétariens sont une solution, a ajouté M. de Smet.

(©AFP / 26 octobre 2011 14h06)