Manifestations en Turquie: nous ne montrerons plus de tolérance


ANKARA - Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a assuré mardi que son gouvernement ne ferait plus preuve d'aucune tolérance envers les manifestants qui réclament depuis douze jours sa démission à travers toute la Turquie.

Je m'adresse à ceux qui veulent poursuivre ces événements, qui veulent continuer à terroriser: cette affaire est maintenant terminée. Nous ne montrerons plus de tolérance, a lancé M. Erdogan lors d'un discours devant les députés de son Parti de la justice et du développement (AKP), quelques heures après que la police a repris le contrôle de la place Taksim d'Istanbul.

M. Erdogan, principale cible de la contestation, a une nouvelle fois présenté comme des extrémistes ou des terroristes les groupes de manifestants qui ont riposté aux forces de l'ordre par des jets de pierres ou de cocktails Molotov.

Il rendront des comptes pour ce qu'ils ont fait, je vous l'assure, a-t-il promis, ovationné par ses élus et ses partisans.

Ces événements vont se terminer, nous sommes un gouvernement très puissant, a ajouté le Premier ministre.

(©AFP / 11 juin 2013 13h07)