Medvedev: le système politique russe n'est pas l'affaire des Occidentaux


MOSCOU - Le président Dmitri Medvedev a déclaré mardi que le système politique russe n'était pas l'affaire des Occidentaux, après que des observateurs de l'OSCE eurent critiqué la trop grande proximité entre l'Etat russe et le parti de Vladimir Poutine, vainqueur des législatives de dimanche.

Ce qui concerne les partis politiques relève de la compétence des autorités russes et non pas de la compétence des organisations internationales, a déclaré M. Medvedev, cité par l'agence Ria Novosti.

Qu'elles surveillent les élections, les violations, c'est une chose, mais l'état du système politique, ce n'est pas leur affaire, a-t-il ajouté.

L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) avait estimé lundi que la concurrence politique durant la campagne électorale en Russie avait été limitée et pas équitable et souligné le manque d'indépendance des autorités électorales, des médias, et la trop grande proximité de l'Etat et du parti de M. Poutine, Russie unie.

Les observateurs de l'OSCE ont également affirmé avoir constaté des violations, y compris du bourrage des urnes lors des législatives en Russie qui ont donné la majorité absolue à la chambre basse du Parlement (Douma) au parti de Vladimir Poutine, même s'il est en net recul.

Le vote était bien organisé mais la qualité du processus s'est considérablement détériorée durant le décompte des voix, qui a été caractérisé par des violations fréquentes de la procédure, notamment avec de sérieuses indications de bourrage des urnes, a relevé la mission d'observation de l'OSCE.

(©AFP / 06 décembre 2011 14h51)