Nicolas Maduro ouvre sa campagne dans le fief familial de Hugo Chavez


SABANETA (Venezuela) - Le président intérimaire du Venezuela, Nicolas Maduro, a entamé mardi sa campagne en vue de la présidentielle du 14 avril avec une visite à Sabaneta (ouest), ville natale du président défunt Hugo Chavez.

Nous allons accomplir l'héritage et le testament du président Chavez, a promis le successeur désigné du président et grand favori des sondages devant des centaines de partisans et plusieurs membres de la famille Chavez.

Le commandant Chavez est présent en nous, comme un père. Nous somme venus pour prendre un engagement auprès de cette terre qui l'a vu naître, pour jurer de ne jamais lui faire défaut, et pour assumer jusqu'au bout la construction du socialisme et de la révolution bolivarienne chère au président décédé d'un cancer le 5 mars dernier.

La campagne électorale, raccourcie au vu des circonstances, a officiellement débuté mardi, près d'un mois après la mort de Hugo Chavez, qui a dirigé le pays pendant 14 ans. Élu pour un nouveau mandat en octobre 2012, il n'avait pas été en mesure de reprendre ses fonctions.

Ministre depuis 2006, puis vice-président, président par intérim et aujourd'hui favori de la présidentielle, M. Maduro fait essentiellement campagne sur l'héritage de l'ex-président charismatique, qu'il a encore qualifié mardi de prophète et de géant de la patrie.

Je vais être président de ce pays parce qu'il en a décidé ainsi et parce que notre peuple l'accepte, a encore lancé M. Maduro, avant de s'offrir un petit défilé à travers les rues de Sabaneta, perché sur une jeep rouge, la couleur des chavistes.

Vive Chavez!, Avec Chavez et Maduro, le peuple est en sécurité, scandaient des centaines de partisans sur son passage, en brandissant les portraits des deux hommes, avant que M. Maduro ne s'offre quelques bains de foule.

Après Sabaneta, le président par intérim doit se rendre dans la capitale éponyme de l'Etat de Barinas, puis gagner l'Etat pétrolier de Zulia (nord-ouest).

De son côté, le chef de file de l'opposition Henrique Capriles devait donner mardi le coup d'envoi de sa campagne officielle à Maturin, capitale de l'État de Monagas (est).

Toutes les enquêtes d'opinion publiées ces dernières semaines au Venezuela font du président par intérim le grand favori du scrutin, lui accordant de 14 à 20 points d'avance sur M. Capriles. Lundi, un dernier sondage publié par l'institut privé Hinterlaces accordait à M. Maduro un avantage de 20 points sur son principal adversaire.

La campagne, qui a de fait déjà débuté depuis plusieurs semaines avec de nombreux déplacements et meetings des principaux candidats, prendra officiellement fin le 11 avril.

(©AFP / 02 avril 2013 20h17)