Nigeria: explosions et tirs secouent la ville de Damaturu dans le nord-est


KANO (Nigeria) - Des explosions et des tirs d'armes à feu ont secoué lundi la ville de Damaturu, dans le nord-est du Nigeria, déjà touchée fin 2011 par des attaques attribuées au groupe islamiste Boko Haram, selon l'armée et des habitants.

L'armée nigériane a expliqué que les violences ont éclaté après l'arrestation d'un membre présumé de Boko Haram.

Nous avons arrêté un membre présumé de Boko Haram avec des bombes (..) ce qui a entraîné une réaction bien coordonnée d'éléments de Boko Haram qui ont commencé à tirer dans tous les sens et à lancer des explosifs, a déclaré le Colonel Dahiru Abdussalam, commandant de la force militaire dans l'Etat de Yobe, dont Damaturu est la capitale.

Nous contrôlons la situation, a-t-il poursuivi.

Aucun bilan de victimes éventuelles n'était disponible lundi soir.

Tout a commencé il y a 20 minutes, il y a des explosions et des tirs dans toute la ville. Personne ne sait ce qui se passe, tout le monde est rentré chez soi, avait indiqué auparavant à l'AFP un habitant, joint par téléphone, dont le témoignage a été confirmé par un autre résident de Damaturu.

Damaturu avait été en novembre 2011 la cible d'attaques coordonnées de Boko Haram, qui avaient fait près de 150 tués. En décembre, la ville avait été le théâtre de nouvelles attaques des militants islamistes, suivies par une violente répression des forces de sécurité.

Dimanche, des attentats ont visé trois églises dans la région de Kaduna (nord) et provoqué des représailles de chrétiens, dont le bilan total est de 52 morts et 150 blessés. Boko Haram a revendiqué ces attaques.

Boko Haram multiplie depuis mi-2009 les attentats, notamment dans les villes du nord, qui ont fait plus d'un millier de morts. Ces attaques visent essentiellement les membres des forces de sécurité, les responsables gouvernementaux et les lieux de culte chrétiens.

(©AFP / 18 juin 2012 20h20)

News les plus lues