Notre-Dame-des-Landes: un sénateur EELV salue un signe d'apaisement du gouvernement


PARIS - Le sénateur EELV Ronan Dantec considère samedi comme un signe d'apaisement l'engagement pris par le gouvernement de ne pas procéder au défrichement du site de Notre-Dame-des Landes avant qu'un comité scientifique ne rende son avis alors qu'à Nantes, les CRS ont utilisé des lances à eau pour disperser une manifestation d'opposants au projet.

Les ministres Delphine Batho (Ecologie), Frédéric Cuvillier (Transports) et Stéphane Le Foll (Agriculture), tout en confirmant la poursuite du projet de transfert de l'aéroport de Nantes-Atlantique sur le site de Notre-Dame-des Landes, ont assuré samedi matin que la protection de la biodiversité et des zones humides sur la zone concernée serait assurée par un comité scientifique et qu'aucune intervention de défrichement ne serait réalisée avant validation par ce comité.

Ronan Dantec, sénateur Europe Écologie-Les Verts de Loire-Atlantique, note samedi dans un communiqué les avancées intéressantes prises par le gouvernement pour garantir l'indépendance de la commission scientifique chargée de valider les mesures compensatoires au titre de la loi sur l'eau.

Le sénateur remarque aussi l'engagement du gouvernement de ne pas procéder au défrichement du site tant que cette commission n'aura pas rendu son avis. Ce signe d'apaisement, souligne-t-il, doit permettre à tous les acteurs (....) de se remettre d'urgence autour de la table pour trouver une réponse aux affrontements en cours et faire redescendre la pression sur le site.

L'annonce du gouvernement a été faite alors que de vifs affrontements se déroulaient samedi entre forces de l'ordre et opposants à l'aéroport, au deuxième jour d'une vaste opération d'expulsion, lancée vendredi sur le site occupé par les opposants à ce projet d'aéroport.

(©AFP / 24 novembre 2012 18h25)

News les plus lues