OGM: Monsanto prend bonne note de l'avis de l'Efsa sur l'étude Séralini


PARIS - Le géant américain de l'agroalimentaire Monsanto a pris bonne note de l'avis rendu par l'Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) jeudi qui a rejeté en l'état l'étude du chercheur Gilles-Eric Séralini sur la toxicité du maïs OGM produit par Monsanto.

Nous prenons bonne note de l'avis de l'Efsa qui ne remet pas en cause la sécurité de nos produits, a déclaré un porte-parole de Monsanto dans un courriel transmis à l'AFP vendredi.

L'autorité compétente allemande l'a déjà fait il y a quelques jours. Nous serons également attentifs aux avis qui seront rendus par d'autres agences et autorités compétentes, y compris en France, a-t-il ajouté.

Nous prenons très sérieusement toute nouvelle étude concernant nos semences, a-t-il expliqué.

Les autorités scientifiques du monde entier ont évalué les cultures OGM depuis de nombreuses années, en particulier en Europe, et ont délivré des autorisations de mise sur le marché, en s'appuyant sur leur conclusion que l'alimentation OGM est sûre, tient-il enfin à rappeler.

L'Efsa a rejeté jeudi en l'état l'étude de Séralini sur la toxicité d'un maïs OGM, la jugeant inadéquate et insuffisante, et lui a demandé de fournir davantage d'informations d'ici à la fin du mois.

Chose que le chercheur français a aussitôt refusé.

L'étude qui porte sur le maïs OGM NK603 et l'herbicide Round Up, produits par Monsanto et importés en Europe, a été publiée le 19 septembre dans la revue Food and Chemical Toxicology.

Elle suit trois grands groupes de rats: un groupe nourri avec du maïs non OGM et non traité, un nourri avec du maïs NK603, et le dernier avec ce même maïs traité au Roundup.

Et la mortalité est bien plus rapide et plus forte parmi ces deux derniers groupes de rats, relèvent les chercheurs français.

(©AFP / 05 octobre 2012 13h46)