PKK: cinq des sept personnes arrêtées à Bordeaux inculpées à Paris


PARIS - Cinq des sept personnes interpellées mardi à Bordeaux (sud-ouest de la France) lors d'une opération menée dans les milieux kurdes proches du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) ont été inculpées samedi à Paris par un juge antiterroriste, a-t-on appris de source judiciaire.

Ces cinq personnes sont accusées de violences volontaires, d'association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, de financement du terrorisme et de tentative d'extorsion, a-t-on précisé de même source.

Quatre des cinq personnes inculpées ont été placées dans la soirée en détention provisoire, tandis que la cinquième a été placée sous contrôle judiciaire, a-t-on indiqué de source proche du dossier.

Les deux autres personnes interpellées mardi ont été remises en liberté.

L'Association franco-kurde de Bordeaux a également été inculpée en tant que personne morale.

Les interpellations ont eu lieu après une perquisition dans les locaux d'une association culturelle kurde, au cours de laquelle la comptabilité d'une collecte de fonds et des documents sur son transfert au PKK ont été découverts, selon la même source.

La perquisition avait été organisée dans le cadre d'une enquête ouverte par le parquet de Paris et confiée à la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), à la suite d'une plainte pour extorsion déposée début 2009 par une personne qui refusait de payer l'impôt révolutionnaire PKK et qui a ensuite été victime de violences, selon la même source judiciaire.

Prévue de longue date, l'opération a eu lieu quatre jours après la signature, le 7 octobre à Ankara, d'un vaste accord de coopération entre la Turquie et la France visant notamment à lutter contre les activités du PKK.

Ce parti de séparatistes kurdes de Turquie figure sur la liste des mouvements terroristes de bon nombre de pays et de l'Union européenne.

(©AFP / 15 octobre 2011 21h51)

News les plus lues