Pakistan: une bombe visant une école pour filles tue un policier


PESHAWAR (Pakistan) - Une bombe a tué un policier mardi devant l'entrée d'une école pour fille une heure avant son ouverture, dans le nord-ouest du Pakistan, bastion des talibans alliés à Al-Qaïda qui mènent une campagne extrêmement meurtrière dans tout le pays, a annoncé la police.

Trois autres policiers et cinq passants ont été blessés par la bombe qui a explosé devant le mur d'enceinte et non loin de l'entrée d'une école primaire publique pour filles dans un quartier périphérique de Mardan, non loin de Peshawar, la grande ville du nord-ouest.

L'engin, commandé à distance, a explosé alors que les policiers arrivaient sur les lieux après avoir été appelés par des riverains qui s'inquiétaient le la présence d'un sac en plastique suspect devant le mur, a déclaré par téléphone à l'AFP Zeshan Haider, le chef de la police de Mardan.

Un policier a été tué et huit personnes blessées, trois policiers et cinq civils, a-t-il ajouté, assurant que la cible était l'école.

L'établissement, pour des enfants de 5 à 10 ans, devait ouvrir ses portes une heure après l'explosion. Cela aurait été un désastre si l'école avait été ouverte, le mur d'enceinte a été détruit, a expliqué l'offier Zeshan Haider.

Les talibans, dont les fiefs sont les zones tribales du nord-ouest frontalières avec l'Afghanistan, s'en prennent souvent aux écoles, notamment pour filles, dans la région, mais elles sont d'ordinaires détruites la nuit, quand elles sont fermées.

L'attaque de mardi n'a pas été revendiquée mais les talibans pakistanais, qui ont fait allégeance à Al-Qaïda, sont également les principaux responsables d'une vague de plus de 500 attentats --suicide pour la plupart-- qui a tué plus de 4.700 personnes dans tout le pays ces quatre dernières années.

A l'été 2007, à l'unisson d'Oussama ben Laden en personne, ils ont décrété le jihad, la guerre sainte, à Islamabad pour son soutien à Washington dans sa guerre contre le terrorisme depuis fin 2001.

Les zones tribales du nord-ouest pakistanais sont également le principal sanctuaire dans le monde d'Al-Qaïda et la base arrière des talibans afghans qui combattent les forces internationales emmenées par les Etats-Unis de l'autre côté de la frontière.

(©AFP / 22 novembre 2011 06h15)