Paris adopte son plan biodiversité: 7 ha de toits végétalisés d'ici 2020


PARIS - La Ville de Paris a voté mardi un plan biodiversité qui se traduira notamment d'ici 2020 par la création de 7 hectares de toitures végétalisées, la capitale étant une des premières métropoles européennes à se doter d'un tel outil.

Le plan a été voté quasiment à l'unanimité. Un seul élu, Yves Pozzo di Borgo (NC) s'est abstenu, contrairement a son groupe qui l'a voté.

Bertrand Delanoë a jugé que ce plan biodiversité était un immense défi de santé publique qui implique tous les secteurs, qu'il s'agisse d'éliminer les pesticides dans les espaces verts, de favoriser les filières agricoles courtes pour diminuer les transports.

Par exemple, 300 ruches sont déjà installées dans Paris, témoignant de l'amélioration de la qualité de notre environnement, a relevé le maire socialiste de la capitale.

Le plus concret pour l'instant est l'objectif de créer 7 hectares de toits végétalisés dont quinze jardins en terrasse d'ici 2020.

Actuellement la ville compte 3,7 hectares de toits végétalisés, bénéficiant d'un financement ad hoc depuis 2005.

Ces toits ont plusieurs avantages, ils participent à l'isolation des bâtiments et sont un refuge pour la biodiversité, a expliqué l'entourage de Fabienne Giboudeaux, l'adjointe EELV chargée des espaces verts en charge du dossier.

C'est très complexe de faire des murs végétalisés, il faut au moins deux ans, car il faut préparer l'étanchéité notamment, a aussi expliqué Yves Contassot, élu EELV du XIIIe.

Le plan entend aussi renforcer les trames vertes et bleues, ces corridors écologiques que sont les arbres ou les voies fluviales.

On a proposé la création d'une maison de la biodiversité sur la petite ceinture dans l'ancienne gare de Vaugirard (XVe) qui est de plain pied avec la petite ceinture qui sera transformée en corridor écologique en 2013, a dit Claire de Clermont-Tonnerre, élue UMP du XVe, regrettant que cette proposition n'ait pas été adoptée.

Mais selon Mme de Clermont-Tonnerre, ce plan va dans le sens de la stratégie nationale 2011-2020 pour la biodiversité qu'a présenté la ministre de l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet.

(©AFP / 15 novembre 2011 17h47)