Pérou: chute historique de la Bourse (-12,51%) après l'élection d'Humala


LIMA - La Bourse de Lima a enregistré la plus forte chute de son histoire (-12,51%) et clos sa séance de manière anticipée lundi, au lendemain de la victoire à la présidentielle du candidat de gauche nationaliste Ollanta Humala, dont certaines propositions hérissent les milieux d'affaires.

L'indice général de la Bourse a enregistré sa plus forte baisse de l'année, plombé par la chute des cours des principaux groupes miniers du pays comme Volcan (-15%) ou Buenaventura (11,6%).

Le Pérou est le premier producteur mondial d'argent, le deuxième de cuivre et l'un des principaux d'or, de zinc, de plomb ou d'étain. Le secteur minier représente plus de 50% de ses exportations.

Après une baisse initiale de -8,71% les cotations avaient déjà été suspendues plus d'une heure dans la matinée, avant de rouvrir sur une chute encore plus prononcée de -11,75%.

La suspension des opérations est prévue quand l'indice général baisse de plus de 7%.

Par ailleurs, la valeur de la dette péruvienne a chuté de deux à trois points.

La chute de la Bourse était attendue après l'annonce de la victoire d'Humala, qui a proposé de taxer les profits du secteur minier (or, étain, cuivre, argent...), moteur de la croissance exceptionnelle de ces dix dernières années (5% par an) grâce à l'envolée des cours des métaux.

Elle avait déjà reculé de 5% ou plus fin mars quand l'ancien militaire de 48 ans avait pris la tête des intentions de vote, après son succès au premier tour, le 10 avril, et encore à deux reprises la semaine dernière au fur et à mesure qu'il remontait dans les sondages.

Après le dépouillement de 90,5% des bulletins de vote, Humala obtenait 51,37% des voix contre 48,63% pour sa rivale de droite Keiko Fujimori, une avance appelée à augmenter encore un peu avec l'arrivée des derniers résultats des provinces reculées, fiefs du candidat de gauche.

(©AFP / 06 juin 2011 21h58)