Perte du triple A: Sarkozy réunit ses principaux ministres


PARIS - Le président français Nicolas Sarkozy a convoqué vendredi le Premier ministre François Fillon et les ministres de l'Economie François Baroin et du Budget Valérie Pécresse pour s'entretenir de la perte du triple A de la France, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Arrivés discrètement vers 18H00 GMT, le chef du gouvernement et ses deux ministres ont quitté le palais présidentiel peu avant 19H00 GMT, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Le ministre de l'Economie François Baroin a confirmé un peu plus tard sur France 2 que la France avait perdu son triple A auprès de Standard & Poor's, avec une note abaissée d'un cran, à AA+.

Ce n'est pas une bonne nouvelle mais ce n'est pas une catastrophe, a-t-il estimé sur France 2. Ce ne sont pas les agences de notation qui dictent la politique de la France, a-t-il ajouté.

Les deux autres grandes agences internationales, Moody's et Fitch, attribuent toujours, pour l'instant, un triple A à la France.

Attendue depuis plusieurs semaines, la dégradation probable de la note française constitue un revers pour Nicolas Sarkozy qui a longtemps fait du maintien du triple A une priorité nationale, à cent jours de l'élection présidentielle à laquelle il sera très probablement candidat.

Aujourd'hui, la France est une valeur sûre, elle peut rembourser sa dette et les nouvelles concernant notre déficit sont meilleures que prévu, avait affirmé plus tôt Valérie Pécresse.

Pour sa part, le conseiller spécial du président français Henri Guaino s'est évertué, à cent jours de la présidentielle, à défendre le chef de l'Etat, qui sera candidat selon toute vraisemblance, et à replacer l'abaissement de la note de la dette à long terme de la France dans le contexte de la crise de la zone euro.

Vous voyez bien que toute la zone euro est en crise, a-t-il fait valoir. Le mauvais coup qui pourrait être porté contre la France, c'est que la zone euro explose, a-t-il ajouté.

(©AFP / 13 janvier 2012 20h28)