Pour Solvay, le gaz de schiste fait des USA un paradis énergétique


AIX-EN-PROVENCE (France) - L'essor du gaz de schiste aux Etats-Unis transforme ce pays en un paradis énergétique, en permettant à des industries lourdes de produire à moindre coût, a affirmé vendredi le patron du groupe chimique belge Solvay Jean-Pierre Clamadieu.

Depuis un ou deux ans se développe aux Etats-Unis une production de gaz non conventionnel, pour ne pas dire de gaz de schiste, qui a conduit à une révolution énergétique, a déclaré M. Clamadieu, lors d'une table ronde sur la délocalisation et la réindustrialisation tenue aux Rencontres économiques d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône).

Selon lui, cela a fait chuter le prix du gaz naturel à environ 2 dollars par millions de BTU (unité de mesure gazière), contre 10 dollars en Europe et 15 à 18 dollars en Asie.

Résultat, les Etats-Unis sont en train de devenir une zone dans laquelle l'accès à énergie devient très peu cher (...), un paradis énergétique, dans lequel on est capable de produire dans des conditions qui sont particulièrement intéressantes pour ceux qui ont besoin d'avoir accès à l'énergie, a-t-il lancé.

Cet accès à une énergie bon marché encourage l'implantation d'usines outre-Atlantique, a ajouté M. Clamadieu en mettant en avant que 50 milliards de dollars d'investissements ont été annoncés ces deux dernières années dans la chimie aux Etats-Unis.

C'est une révolution à laquelle il faut que nous soyons très attentifs (...), et je suis un peu déçu que les autorités politiques européennes ne prennent pas la mesure de ce problème, a-t-il conclu, en allusion aux pays comme la France qui ont fermé la porte à l'extraction du gaz de schiste sur leur territoire.

Solvay, qui a racheté en fin d'année dernière son concurrent français Rhodia, est un des géants de la chimie en Europe. Il fabrique notamment des produits utilisés dans la fracturation hydraulique, technologie d'extraction du gaz de schiste qui a été interdite l'an dernier en France.

M. Clamadieu, qui était auparavant le patron de Rhodia, a pris la tête de Solvay cette année.

SOLVAY

RHODIA

(©AFP / 06 juillet 2012 20h06)