RWE cède ses parts dans le projet Nabucco


BERLIN - Le numéro deux allemand de l'énergie RWE a cédé au géant pétrolier et gazier autrichien OMV ses 17% de parts dans le projet européen de gazoduc Nabucco pour un montant non précisé, a indiqué dimanche le groupe autrichien.

Les deux sociétés avaient indiqué en décembre dernier être en discussion pour la vente des parts de RWE dans le consortium qui comprend, outre OMV, le hongrois MOL, le roumain Transgaz, le bulgare Bulgargas et le turc Botas.

Les groupes n'avaient pas non plus précisé à ce moment le montant attendu de cette vente.

Nabucco est un projet soutenu par l'Union européenne, visant à l'approvisionner en gaz issu de la mer Caspienne voire d'Asie centrale ou du Moyen-Orient.

A travers ce projet, RWE entendait notamment augmenter significativement la sécurisation de ses approvisionnements en gaz à court terme en Allemagne, mais également en République tchèque, en Pologne ou en Slovaquie.

Le projet d'origine visait à construire un gazoduc allant de l'Autriche jusqu'aux frontières orientales de la Turquie, en passant par la Hongrie, la Roumanie et la Bulgarie, et capable de transporter jusqu'à 31 milliards de m3 de gaz par an.

Mais Nabucco, plombé par les rivalités avec deux autres projets de gazoduc, South Stream, dans lequel est impliquée la Russie, et TAP, peine depuis des années à s'assurer des fournisseurs et a été reporté à plusieurs reprises.

Pour le relancer, ses actionnaires ont proposé de réaliser une variante plus courte et moins coûteuse, baptisée Nabucco Ouest, un gazoduc de 1.300 km et d'une capacité réduite (10 à 23 milliards de m3), qui irait de l'Autriche à la frontière bulgaro-turque.

RWE

OMV

(©AFP / 14 avril 2013 13h12)

News les plus lues