Rapatriée de France, la dépouille du roi Zog 1er inhumée en Albanie


TIRANA - Environ 3.000 Albanais ont rendu hommage au roi Zog 1er, inhumé samedi à Tirana avec les honneurs de l'Etat, après le rapatriement de sa dépouille en Albanie un demi-siècle après sa mort en 1961 en exil en France.

Le roi Zog a été une personnalité de marque qui a mis en place les fondements de l'Etat albanais et a largement contribué à l'orientation européenne de la société albanaise, a déclaré le Premier ministre Sali Berisha en marge des cérémonies.

M. Berisha à fait part de sa reconnaissance à la France du général de Gaulle pour avoir accueilli sur son sol le roi Zog.

Le rapatriement de la dépouille, à l'initiative du gouvernement albanais de droite, s'inscrit dans le cadre des cérémonies marquant le centième anniversaire de l'indépendance du pays, territoire autrefois rattaché à l'empire ottoman.

Le cercueil du roi,couvert du drapeau national, a été exposé samedi dans l'ancien Palais royal à Tirana où la population lui a rendu un dernier hommage.

Le cercueil a ensuite été transféré au mausolée de la famille royale, construit récemment pour cette occasion dans un parc de la capitale albanaise.

L'opposition socialiste de gauche n'a pas participé aux cérémonies d'inhumation, dénonçant une manipulation par la droite du rôle de Zog, auto-proclamé roi lors de la création de l'Etat albanais.

Les historiens restent très partagés sur le rôle dans l'histoire de l'Albanie de Zog Ier, figure très controversée, honnie sous le régime communiste.

Zog a instauré un Etat clanique, faible, un Etat hybride qui, tout en oeuvrant pour sa modernisation, n'a jamais pu se séparer des traditions féodales, a récemment déclaré à l'AFP l'historien albanais Pëllumb Xhufi.

Premier ministre à deux reprises, puis président de la République, Ahmet Zogu s'est autoproclamé roi des Albanais le 1er septembre 1928.

Il a fui son pays après l'occupation italienne en avril 1939, et a vécu en exil le reste de sa vie, en Grèce, en Turquie, en Roumanie, en Grande Bretagne et en Egypte avant de se réfugier en France, où il est décédé à l'âge de 66 ans.

Au mausolée de Tirana, Zog 1er reposera aux côtés de son épouse, la comtesse hongroise Géraldine Apponyi, de son fils, Leka 1er, et de sa belle-fille d'origine australienne, Susan Cullen-Ward.

L'Albanie est aujourd'hui une république parlementaire et le petit-fils du souverain, Leka, est actuellement conseiller politique du président albanais, Bujar Nishani.

(©AFP / 17 novembre 2012 14h48)