Robin des Bois dénonce le prochain démantèlement d'un navire en Inde


ROUEN - L'association Robin des Bois a dénoncé vendredi le prochain démantèlement en Inde d'un porte-conteneurs appartenant à un armateur allemand, le Baco-Liner 1, à quai depuis une dizaine de jours dans le port de Rouen.

Nous demandons que ces navires, appartenant à des armateurs européens, soient démantelés sur des chantiers européens, a affirmé Jacky Bonnemain, le porte-parole de Robin des Bois.

Pancarte où l'on peut lire le navire de la honte, pavillon à tête de mort: l'association a dénoncé au pied du navire le fait qu'en Asie (Inde, Pakistan, Bangladesh), ces navires, le plus souvent amiantés, soient démantelés dans des conditions qui n'assurent aucune protection pour les ouvriers des chantiers, pas plus que pour l'environnement.

Construit en 1979 en Allemagne, d'une longueur de 205m, le Baco-Liner 1 -ainsi que ses sister ships Baco-Liner 2 et 3- appartient à Seerederei Baco Liner GmbH, une société établie à Duisbourg. Assurant des rotations entre Afrique et Europe du Nord, la série des Baco-Liner pouvait transporter quelque 600 conteneurs.

Selon Robin des Bois, le Baco-Liner 3 a déjà été démoli à Alang (Inde) à l'été 2012 et le numéro deux est actuellement en route pour la même destination.

Selon Robin des Bois, quelque 400 navires sont partis en Asie pour démolition pendant les quatre premiers de l'année. Plus du tiers (36%, soit 149 navires) avaient été construits en Europe ou appartenaient (38%, soit 158 navires) à des armateurs européens.

(©AFP / 17 mai 2013 13h34)

News les plus lues