Roumanie: le nouveau gouvernement veut un moratoire sur le gaz de schiste


BUCAREST - Le nouveau gouvernement roumain veut un moratoire immédiat sur l'exploitation du gaz de schiste, une mesure qui risque d'affecter les projets du groupe américain Chevron dans ce pays, selon un document officiel rendu public vendredi à Bucarest.

L'institution immédiate d'un moratoire sur l'exploitation du gaz de schiste jusqu'à la fin des études en cours au niveau européen sur l'impact environnemental de la fracturation hydraulique figure parmi les mesures proposées dans le programme économique du nouvel exécutif, qui compte obtenir lundi l'investiture du parlement.

Le futur gouvernement dirigé par Victor Ponta souhaite également repenser le système de redevances et de taxation de l'exploitation des ressources, en accord avec les prévisions communautaires, selon la même source.

Le précédent gouvernement de centre-droit, renversé la semaine dernière par une motion de censure, avait donné son feu vert à l'exploration du gaz de schiste, espérant obtenir ainsi l'indépendance énergétique face à la Russie.

Un rapport de l'Agence américaine d'Information sur l'énergie estime que les ressources de la Roumanie, Bulgarie et Hongrie totaliseraient 538 milliards de mètre cubes de gaz de schiste.

Le moratoire prévu représente un coup dur pour le pétrolier américain Chevron, qui dispose de quatre périmètres d'exploitation dans l'est et le sud-est du pays et qui prévoit le début des forages d'exploration sur l'un d'entre eux au second semestre 2012.

Au mois de janvier, la Bulgarie avait déjà retiré à la compagnie américaine, sous la pression d'organisations écologistes, l'autorisation de prospecter dans le pays à la recherche du gaz de schiste.

La méthode d'extraction, la fracturation hydraulique, consiste à injecter à haute pression dans la roche d'énormes quantités d'eau additionnées de sable et d'additifs chimiques, ce qui risque, selon des experts, de polluer les nappes phréatiques, de fragiliser les sols voire de favoriser les tremblements de terre.

(©AFP / 04 mai 2012 10h43)