Serbie : détention d'anciens dirigeants d'une banque en faillite


BELGRADE (Serbie) - La justice serbe a annoncé samedi avoir ordonné la détention pendant un mois de huit personnes, dont cinq anciens dirigeants d'une banque locale en faillite, soupçonnés d'avoir octroyé des crédits jamais remboursés, d'un montant total de 300 millions d'euros.

Les huit suspects sont soupçonnés d'abus de pouvoir et d'avoir alloué entre 2008 et 2011 des crédits pour environ 300 millions d'euros à plusieurs compagnies qui ne les ont jamais remboursés, a déclaré Me Miljko Radosavljevic, procureur serbe chargé du crime organisé, cité par l'agence Beta.

Un ancien directeur d'Agrobanka et quatre autres ex-dirigeants, ainsi que trois hommes d'affaires, bénéficiaires de ces prêts, ont été arrêtés mercredi et ont depuis été interrogés par le parquet. Deux suspects sont en fuite.

La Banque centrale serbe a retiré sa licence en mai à Agrobanka, après avoir constaté, lors d'une vérification de ses comptes, des pertes de plus de 300 millions d'euros générées essentiellement par des octrois de prêts bon marché à des entreprises qui ne pouvaient pas lui fournir les garanties adéquates de remboursement.

Un tribunal commercial a lancé une procédure de faillite d'Agrobanka, dans laquelle le gouvernement serbe détenait 20% des actions avant la perte de la licence.

Un groupe d'actionnaires étrangers, qui contrôlaient au total 30% des parts de la banque, s'en sont pris au gouvernement, qui détenait à lui seul le plus plus grand nombre d'actions, et ont affirmé que les critères d'allocation des crédits étaient politiques et non pas économiques.

(©AFP / 11 août 2012 21h45)