Sommet France/GB: accords dans le nucléaire avec Areva, Rolls-Royce, EDF


PARIS - Une série de contrats dans le secteur nucléaire civil ont été signés vendredi à l'occasion du sommet franco-britannique organisé à Paris, faisant franchir une nouvelle étape aux projets d'Areva et d'EDF de construire des réacteurs EPR au Royaume-Uni.

Dans des communiqués séparés, Areva et le motoriste britannique Rolls-Royce ont confirmé avoir conclu un protocole d'accord qui va étendre leur coopération amorcée l'an dernier dans la fabrication de composants pour de nouvelles centrales nucléaires ainsi que d'autres projets nucléaires menés au Royaume-Uni et ailleurs

Il fait suite à l'accord de coopération industrielle signé par les deux entreprises en mars 2011.

Selon Rolls-Royce, le groupe britannique se chargera de fabriquer des composants complexes et fournira des services techniques et d'ingéniérie pour les deux premiers EPR qu'EDF veut construire à Hinkley Point, dans le sud de l'Angleterre.

Le groupe ajoute que cet accord pourrait lui rapporter jusqu'à 400 millions de livres (480 millions d'euros), pour les quatre EPR qu'EDF projette de construire en tout au Royaume-Uni.

Par ailleurs, Areva et EDF ont signé un protocole d'accord portant sur la livraison de chaudières nucléaires et de systèmes d'instrumentation et de contrôle destinés à la future centrale de Hinkley Point, a ajouté le groupe nucléaire français.

Downing Street avait déjà annoncé avant même l'arrivée ce vendredi de David Cameron à Paris pour un sommet avec Nicolas Sarkozy que de tels accords seraient signés dans le secteur nucléaire.

D'après Londres, EDF devrait aussi signer d'autres contrats lors de ce sommet, portant la valeur totale des accords paraphés ce vendredi autour de 500 millions de livres, soit plus de 600 millions d'euros.

AREVA

ROLLS-ROYCE

EDF

(©AFP / 17 février 2012 13h37)