Sommet européen de janvier: l'UE n'exclut pas de changer de date


BRUXELLES - L'Union européenne n'exclut pas de changer la date du prochain sommet européen initialement prévu le 30 janvier et qui coïncide avec une grève générale en Belgique, a indiqué une source européenne à l'AFP.

Nous examinons la situation, a indiqué cette même source, interrogée sur la concomitance d'un mouvement social d'ampleur qui risque de paralyser Bruxelles.

Questionnée sur ce point, la présidence de l'Union européenne (UE) a répondu qu'elle n'avait pas décidé comment elle allait faire face à la grève générale en Belgique ce jour-là, a ajouté une autre source diplomatique européenne.

Le président de l'UE, Herman Van Rompuy, avait annoncé fin décembre la tenue d'un sommet informel des 27 pays européens pour le lundi 30 janvier.

Mais, un préavis de grève générale a été déposé pour la même date et risque d'entraîner une paralysie des transports.

Fin décembre, un précédent mouvement social pour protester contre la réforme des retraites avait provoqué une paralysie sur l'ensemble des réseaux de transport en Belgique, y compris sur les lignes internationales comme l'Eurostar et le Thalys, qui relient Bruxelles à Londres, Paris et Amsterdam.

Le sommet de fin janvier doit théoriquement aborder des thèmes comme l'emploi et la croissance, d'ordinaire éclipsés par la résolution de la crise de la dette.

Ce sommet doit également servir à préparer la réunion des chefs d'Etat et de gouvernement des 27 prévue le 1er mars et qui sera cette fois-ci formelle.

(©AFP / 11 janvier 2012 18h03)