Syrie: l'UE demande une enquête rapide sur la mort d'un journaliste français


BRUXELLES - La chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, a demandé mercredi qu'une enquête soit rapidement menée pour élucider les circonstances de la mort du journaliste de télévision français Gilles Jacquier, tué par un obus à Homs (centre de la Syrie).

La Haute représentante (de l'Union européenne pour les Affaires étrangères) demande une enquête rapide pour élucider les circonstances qui ont mené à cette tragédie, ont indiqué les services de Mme Ashton dans un communiqué.

Gilles Jacquier est le premier journaliste occidental tué en Syrie depuis l'éclatement du mouvement de contestation du régime en mars 2011.

Les autorités syriennes ont la responsabilité de garantir la sécurité des journalistes dans le pays, souligne le communiqué de Mme Ashton.

La presse doit être autorisée à remplir son rôle vital de fournir une information indépendante sur les événements en Syrie sans craindre d'être victime de violences ou de répression, poursuit le communiqué.

Un photographe de l'AFP présent sur les lieux a indiqué que Gilles Jacquier a été tué par un tir de mortier qui a explosé au milieu d'une quinzaine de journalistes couvrant les évnéments au cours d'une visite organisée par les autorités.

Plusieurs personnes ont été blessées par l'explosion, dont un journaliste belge et un photographe néerlandais.

(©AFP / 11 janvier 2012 22h21)