Syrie: le massacre de Houla résultat de l'aide étrangère aux rebelles


MOSCOU - Le massacre de Houla est le résultat de l'aide financière étrangère et de livraisons d'armes aux rebelles syriens, a déclaré vendredi le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

La tragédie de Houla a montré à quoi mènent l'aide financière et les livraisons en contrebande d'armes modernes aux rebelles, l'enrôlement de mercenaires et les avances à toute sorte d'extrémistes, a estimé la diplomatie russe.

Nous avons mentionné à maintes reprises les causes ayant une influence négative sur la mise en oeuvre du plan Annan en Syrie, avant tout le fait que certains acteurs clé sur la scène internationale ne sont pas prêts à agir dans la logique d'un règlement pacifique en Syrie, poursuit le ministère.

Ils privilégient toujours leur propre agenda dont le point principal est le changement de régime en place à Damas, selon la même source.

La Russie a été très critiquée ces derniers mois pour avoir fait obstruction au Conseil de sécurité de l'ONU à des résolutions occidentales blâmant le régime de Damas. Moscou a aussi continué de livrer des armes à son allié de longue date en dépit des craintes qu'elles ne soient utilisées dans la répression contre la population civile.

Moscou a jugé mercredi prématurée toute nouvelle action de l'ONU contre la Syrie et a condamné le renvoi contre-productif des ambassadeurs syriens dans un nouveau bras de fer avec l'Occident après le massacre de Houla.

La chef de la diplomatie américaine Hillary Clinton a critiqué jeudi l'attitude de la Russie avertissant qu'elle pourrait faire basculer le pays dans la guerre civile.

Au moins 108 personnes ont péri, dont une cinquantaine d'enfants dans le massacre le 25 mai de Houla, dans la province syrienne de Homs (centre).

(©AFP / 01 juin 2012 18h44)