Syrie: pas de débat au Congrès américain avant le 9 septembre


WASHINGTON - Le débat au Congrès sur une éventuelle intervention militaire américaine en Syrie, demandé par Barack Obama, ne débutera pas avant le 9 septembre, ont annoncé samedi les responsables républicains de la Chambre des représentants.

Selon la Constitution, la responsabilité de déclarer la guerre dépend du Congrès. Nous sommes satisfaits que le président demande l'autorisation pour une intervention militaire en Syrie en réponse aux questions graves et substantielles qui sont soulevées, ont déclaré John Boehner, président de la Chambre, et les autres dirigeants républicains dans un communiqué. En consultation avec le président, nous nous attendons à ce que la Chambre examine cette mesure la semaine du 9 septembre.

Le Congrès, actuellement en congés d'été, devait rentrer à Washington le lundi 9 septembre, et les dirigeants de la Chambre n'ont donc pas souhaité avancer la rentrée parlementaire. Les élus rentrent habituellement de leurs circonscriptions le lundi en fin de journée.

Cela donne au président le temps de présenter son plan au Congrès et aux Américains, ont écrit les dirigeants.

Les deux chambres du Congrès, Chambre et Sénat, sont égales aux Etats-Unis et devront donc voter un texte dans les mêmes termes pour lui donner force de loi. Les démocrates disposent de la majorité au Sénat et les républicains contrôlent la Chambre depuis janvier 2011.

Dans le passé, notamment en Libye en 2011, de très nombreuses interventions militaires américaines ont été déclenchées sans l'aval des parlementaires, mais celui-ci donnerait un indéniable appui politique à Barack Obama pour intervenir contre le régime de Bachar al-Assad.

(©AFP / 31 août 2013 20h57)