Tchad: deuil national pour les 26 soldats morts après des combats au Mali


N'DJAMENA - Les autorités tchadiennes ont rendu vendredi un hommage solennel aux 26 soldats tchadiens morts après des combats au Mali, décorés à titre posthume par le président Idriss Deby Itno, au cours d'une journée de deuil national, a constaté l'AFP.

Les 26 soldats seront enterrés dans un cimetière militaire aménagé pour la circonstance à N'Djamena. Ils avaient succombé après les combats ayant opposé l'armée tchadienne à des jihadistes le 22 février, dans le massif des Ifoghas, dans l'extrême nord-est du Mali.

Par votre sacrifice vous avez défendu l'honneur et fait la fierté de toute la nation tchadienne, a déclaré le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense, Mbainodo Totala.

Les Etats ont des frontières, certes. Par contre, le terrorisme n'a pas de frontière. J'en appelle à tous les Etats pour une synergie d'action afin de combattre ce fléau, a-t-il dit, au cours d'une cérémonie à laquelle participaient également des officiers de pays d'Afrique de l'Ouest.

Alors que la radio nationale tchadienne faisait état de 25 soldats tués, selon un bilan officiel jeudi, 26 cercueils ont finalement été débarqués sur l'aéroport militaire de N'Djaména, a constaté vendredi un journaliste de l'AFP.

Les affrontements ont également fait 50 blessés côté tchadien, et 93 morts dans le camp des islamistes armés, selon l'état-major tchadien.

Le Tchad, qui a déployé plus de 2.000 hommes au Mali, est en première ligne aux côtés de l'armée française dans le massif des Ifoghas, où se sont retranchés les groupes jihadistes après avoir été chassés des grandes villes du Nord qu'ils occupaient depuis l'an dernier.

Le président tchadien a appelé mercredi la force ouest-africaine et l'armée malienne à accélérer leur déploiement dans le nord du Mali pour combattre avec les soldats français et tchadiens les groupes jihadistes.

Dans le nord du Mali, la région montagneuse des Ifoghas, entre Kidal et Tessalit, sert de refuge à de nombreux islamistes armés liés à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), traqués par les troupes françaises et le contingent du Tchad.

(©AFP / 01 mars 2013 14h24)

News les plus lues