Teneur en césium radioactif au-delà de la limite dans la ville de Fukushima


TOKYO - Un niveau de radioactivité largement supérieur à la limite légale a été trouvé dans des sols de la ville de Fukushima, située à une soixantaine de kilomètres de la centrale nucléaire accidentée Fukushima Daiichi, a annoncé mercredi une association d'habitants.

Une concentration en césium radioactif de 307.000 becquerels par kilogramme a été mesurée dans des prélèvements effectués le 14 septembre par un expert en radioactivité mandaté par cette association.

Ce niveau dépasse largement la limite, fixée par l'Etat, de 10.000 becquerels pour un échantillon de sol d'un kilogramme.

La matière analysée provenait de plusieurs terrains proches du centre ville de Fukushima, cité peuplée de près de 300.000 habitants et située dans la préfecture du même nom.

Nous demandons aux autorités de faire évacuer les enfants et les femmes enceintes de ces zones, a déclaré Takeshi Sakagami, membre de l'association des Citoyens contre les centrales nucléaires de Fukushima.

L'inquiétude des citoyens s'amplifie, même si le gouvernement japonais a annoncé la semaine dernière une levée des restrictions imposées aux habitants de cinq agglomérations situées au-delà de 20 kilomètres autour de la centrale nucléaire accidentée, considérant les risques affaiblis dans ces localités.

Les autorités estiment que ces zones sont de nouveau habitables et que le risque d'appel à l'évacuation est désormais écarté.

L'aire de 20 km de rayon autour de la centrale, totalement évacuée, reste en revanche interdite d'accès.

Le violent séisme et le tsunami gigantesque qui ont ravagé la côte nord-est du Japon le 11 mars ont interrompu l'alimentation électrique de la centrale Fukushima Daiichi, entraînant une panne des circuits de refroidissement des réacteurs.

Une fusion du combustible nucléaire s'est produite dans trois d'entre eux, ainsi que des explosions d'hydrogène, ce qui a provoqué d'importantes fuites de substances radioactives dans l'environnement, entraînant le plus grave accident atomique depuis celui de Tchernobyl (Ukraine) en 1986.

(©AFP / 05 octobre 2011 15h29)