Total grossit encore en Papouasie-Nouvelle-Guinée avec une acquisition


PARIS - Le groupe pétrolier français Total a acheté à la compagnie InterOil 61,3% d'un permis de recherche de gisements de gaz en Papouasie-Nouvelle-Guinée, un peu plus d'un an après s'être lancé dans l'exploration-production dans l'archipel.

Pour s'offrir une part majoritaire dans le permis PRL15, qui comprend les gisements prometteurs de Elk-Antelope, Total va débourser un paiement fixe de 613 millions de dollars (450 millions d'euros), indique InterOil dans un communiqué.

Mais en incluant diverses primes supplémentaires liées aux quantités de gaz qui pourraient être découvertes, InterOil estime son paiement indicatif attendu dans une fourchette comprise entre 1,5 et 3,6 milliards de dollars.

Si les réserves gazières s'avéraient suffisantes --au terme d'un programme d'exploration mené par Total qui devrait être terminé en 2015-- le projet doit en principe déboucher sur une usine de liquéfaction pour transformer le gaz en GNL, en vue de l'exporter.

Il est satisfaisant que Total, un des plus grands groupes pétroliers et gaziers mondial, partage notre foi dans le développement d'Elk-Antelope, une ressource de classe mondiale et une des plus grandes découvertes en Asie des 20 dernières années, souligne InterOil dans son communiqué.

Elk-Antelope est le principal actif d'InterOil, compagnie cotée à New York d'environ 1.000 employés. Une première découverte gazière y a été faite en novembre 2012.

Total avait annoncé en octobre 2012 la prise de participation dans trois permis d'exploration au large de la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

La zone a l'avantage d'être à proximité du marché gazier asiatique, le plus rémunérateur et en forte augmentation.

map/mpa/mml

TOTAL

(©AFP / 06 décembre 2013 11h29)