Un village porte plainte après la fuite d'un puits de pétrole en Seine-et-Marne


MELUN - Le maire d'un village de Seine-et-Marne a annoncé mercredi porter plainte contre le groupe pétrolier canadien Vermilion, dont un puits de pétrole a pollué une rivière dans une des rares zones de France où on extrait du brut du sous-sol.

L'objectif est qu'une enquête établisse les responsabilités, a déclaré à l'AFP le maire de Blandy, Eric Cadiou, qui a déposé sa plainte à la gendarmerie et n'exclut pas de poursuivre la société canadienne au civil.

Le maire du village voisin de Champeaux a l'intention de faire de même, tout comme le syndicat de rivière locale, qui regroupe plusieurs communes.

Samedi matin, une fuite avait été découverte sur une canalisation d'un site de cette société à Champeaux. Une quantité indéterminée de pétrole s'est répandue, dont une partie a flotté sur le Ru d'Ancoeur, un petit ruisseau à proximité du puits.

Des barrages flottants et des pompes ont été mis en place par les pompiers et la société, notamment pour protéger les douves du château de Vaux-le-Vicomte, situé à quelques kilomètres et alimenté par le ru d'Ancoeur, mais aussi pour éviter que la pollution ne rejoigne la Seine, située en aval.

Mercredi, le nettoyage des lieux était quasiment terminé, ont indiqué les gendarmes. La société avait annoncé dès mardi que la quasi-totalité des hydrocarbures avait été récupérée.

Des végétaux sur les berges du ruisseau restaient toutefois maculées de pétrole, ont souligné les maires de Champeaux et de Blandy.

Il y a encore présence de boulettes de pétrole et l'entreprise doit réaliser le nettoyage de la végétation souillée tout en préservant le milieu, a-t-on précisé au conseil général.

Vermilion est le premier producteur de pétrole brut en France, avec 9.000 barils par jour, la moitié de la production française.

Cette dernière est modeste et concentrée dans l'est du bassin parisien et en Aquitaine, mais l'extraction pétrolière fait l'objet d'une grande attention en Seine-et-Marne, où plusieurs groupes espèrent découvrir, et un jour exploiter, des réserves de pétrole de schiste.

fbe/ng/cj

Vermilion

(©AFP / 19 juin 2013 17h43)