Une marche de l'or en Roumanie contre un projet minier canadien


BUCAREST - Deux jeunes Roumains ont parcouru près de 300 km à pied pour protester contre un projet controversé de mine d'or développé à Rosia Montana (nord-ouest de la Roumanie) par une société canadienne, a-t-on appris mardi auprès des organisateurs.

Baptisée la Marche de l'or, cette action vise à protéger Rosia Montana contre les effets désastreux de ce projet qui utilisera du cyanure pour l'extraction de l'or, ont-ils précisé.

Les deux jeunes hommes sont partis le 19 septembre de leur ville natale de Bacau (nord-est) et sont arrivés à Bucarest mardi après-midi.

Durant tout leur parcours, ils ont reçu le soutien de nombreux habitants opposés au projet, a déclaré à l'AFP Elena Rastei, une bénévole de l'association Salvati Rosia Montana (Sauvez Rosia Montana).

Selon elle, les deux militants devaient être reçus dans la soirée au palais présidentiel de Cotroceni où ils entendaient remettre au chef de l'Etat Traian Basescu une paire de boucles d'oreille en or.

Il s'agit d'un geste symbolique visant à convaincre le président de ne plus appuyer ce projet, a expliqué Mme Rastei.

M. Basescu a à plusieurs reprises exprimé son soutien à l'ouverture de cette mine, assurant qu'il s'agissait d'une bonne solution pour créer des emplois.

La société Rosia Montana Gold Corporation (RMGC), détenue à 80% par le groupe canadien Gabriel Resources, veut exploiter un des plus importants gisements d'or d'Europe dans ce village pittoresque de Transylvanie.

Le projet est toutefois contesté par les associations de défense de l'environnement et du patrimoine historique alors que la zone abrite des galeries romaines datant du IIe siècle, uniques en Europe.

Après avoir reçu une autorisation de décharge archéologique du ministère de la Culture, les Canadiens espèrent obtenir également l'avis favorable du ministère de l'Environnement afin de pouvoir lancer les travaux.

(©AFP / 27 septembre 2011 19h23)