Uranium: feu vert à l'exploitation du deuxième plus riche gisement au monde


MONTREAL - La société canadienne Cameco a annoncé vendredi avoir obtenu un permis de l'autorité canadienne du nucléaire pour exploiter la mine de Cigar Lake, en Saskatchewan (province de l'ouest du Canada), le deuxième plus grand gisement d'uranium à haute teneur dans le monde.

Cameco détient 50% du gisement découvert en 1981 dans le nord de la Saskatchewan, contre 37% pour la filiale du français Areva et 8% et 5% respectivement pour celles des japonais Idemitsu et TEPCO.

La construction des installations souterraines a débuté en 2005 mais les travaux avait dû être suspendus dès l'année suivante à la suite d'une inondation partielle du site. Ils n'ont pu reprendre qu'au début de 2010.

Le permis délivré par la Commission canadienne de sûreté nucléaire est valable du 1er juillet 2013 au 30 juin 2021.

Le gisement de Cigar Lake est le deuxième plus grand gisement d'uranium à haute teneur dans le monde, avec des teneurs 100 fois supérieures à la moyenne mondiale, précise Cameco sur son site.

jl/via/jpr

CAMECO

AREVA

TOKYO ELECTRIC POWER

(©AFP / 14 juin 2013 20h12)

News les plus lues