Washington menace le Soudan de mettre un terme à la normalisation


WASHINGTON - Les Etats-Unis ont menacé mardi le Soudan d'interrompre le processus de normalisation des relations entre Khartoum et Washington si l'escalade de la violence se poursuivait au Kordofan-Sud.

Si le Soudan choisit de poursuivre l'escalade et s'il vise une solution militaire aux questions d'Abyei et du Kordofan-Sud, les Etats-Unis n'avanceront pas selon la feuille de route de la normalisation (...) et le Soudan fera face à un isolement international accru, a déclaré Mark Toner, le porte-parole du département d'Etat.

Les troupes gouvernementales soudanaises ont mené mardi de nouveaux raids au Kordofan-Sud, dans le centre du Soudan, l'ONU déplorant d'énormes souffrances causées à la population civile alors que Khartoum dit cibler une rébellion.

M. Toner a par ailleurs appelé les parties à autoriser un accès complet et sans entraves aux travailleurs humanitaires, de sorte à fournir une assistance humanitaire indispensable aux milliers de personnes déplacées par le conflit.

L'administration Obama est préoccupée par l'intensification des bombardements autour de la ville de Kadugli et par la concentration de forces dans la région, a expliqué M. Toner.

Au terme de l'accord de paix global (CPA), qui a mis fin en 2005 à deux décennies de guerre civile au Soudan, les Etats-Unis ont promis de réexaminer leur placement du Soudan sur la liste des Etats soutenant le terrorisme.

Washington travaille aussi sur la dette internationale du pays, et envisage de nommer un ambassadeur à Khartoum après la partition du pays le 9 juillet. Un chargé d'affaires -diplomate de moindre rang- représente pour l'heure l'administration américaine au Soudan.

(©AFP / 14 juin 2011 22h02)